jeudi 28 février 2013

NAHBS + Colorado 2013

C'est l'esprit rempli d’excitation que nous nous sommes envolés vers Denver le 21 février 2013. Et pour cause : nous allions passer une journée entière au North American Handmade Bicycle Show ou le NAHBS pour les habitués ainsi que deux journées de snowboard dans les Rocheuses américaines.

L'équipe était constituée de ma copine Chantale, Fred Boucher, sa copine Géraldine et moi-même.

Je passerai les détails des vols et des aéroports puisque tout s'est bien déroulé malgré la neige au départ de Montréal et la neige au départ de Denver qui, selon le journal de la place, était une accumulation record de 9.1'' de neige. Ce qui est peu pour nous Québécois mais énorme pour eux Denveriens.

Le samedi commence par un copieux déjeuner au 7/11 du coin, fruits, café, genre de sandwich au saucisses et truc type beigne sont au menus. Nous n'avons pas osé nous approché des saucisses qui tournent à l'infini dans leur présentoir de verre.

À l'entrée du centre des conventions de Denver, nous sommes accueillis par un ours voyeur ainsi qu'une sympathique employée qui nous dirige au bon endroit.

Chantale, Guillaume et l'ours voyeur

 C'est alors que, tout en engouffrant nos victuailles dans le lobby, nul autre que M. Richard Sachs passe et reconnait aussitôt mon couvre chef ATMO. Ce qui me vaut une salutation du maître. Une belle entrée en matière!

 M. Sachs sous un couvre chef ATMO comme le mien

À l'étage de l'exposition, nous apprenons avec surprise qu'il n'y a pas de vestiaire pour les manteaux. Par contre, une gentille préposée nous laisse les mettre en arrière du kiosque d'enregistrement. Le charme des québécois commence à peine à faire effet!

Et hop, l'entrée dans la salle d'exposition se fait tout doucement et déjà Fred et moi nous nous sentons à notre place. Les filles par contre un peu moins, elles font un tour vite et nous laissent sur notre planète vélo.

Voici en rafale les moments les plus marquants de notre journée au pays des fabricants de vélos à petite échelle. Cliquez sur les liens pour voir les photos associées.
  • Mon t-shirt de Jack Black m'a valu plusieurs bons commentaires
  • Le t-shirt de Black flag de Fred a aussi contribué à alimenter les conversation avec les fans de punk. Notamment un type très enjoué de Dirt Rag / Bicycles times qui semblait être un fan fini de black flag / all / operation ivy. 
  • J'ai pu parler à Jim Kish, qui a été un de mes professeur au UBI en 2002. Évidemment il ne se rappelait plus de moi mais, il était bien content de savoir que je soudais encore des vélos.
  • Les fat bikes, autant simples que d'aventures sont très à la mode. Comme chez Hunter cycles, Peacock Groove et Moots qui est un de mes coups de coeur.
  • J'ai aussi pu parler à Mike DeSalvo, qui était également un de mes professeur au UBI en 2002. Quelqu'un de sa famille a une maison à St-Nicolas sur la rive-sud de Québec et il y vient une fois de temps en temps. Je lui ai dit de m'appeler s'il repassait! D'ailleurs le vélo de route tout chemin ici-bas est magnifique.
  • Drew, d'Engin Cycles a un atelier rempli de belle machines outil et fabrique des vélos d'une qualité et précision hors paires.
  • La finition des pattes de fourche de Bishop bikes est irréprochable. Un de ses vélos à d'ailleurs gagné un prix à l'exposition de cette année avec des raccords amincis et remplis à d'autres endroits, de toute beautée.
  • Victoria Cycles avait l'un des seul vélo performant pour dames. Très joli.
  • Le steampunk bike de Donkelope était vraiment très beau, belle exécution, beaux détails, il ne manqueait que Tom Waits dessus! Greg nous disait que c'était vraiment qu'un show bike et qu'il faisait des vélos moins particuliers habituellement.
  • Cherubim du Japon avait une fois de plus un vélo avec des belles lignes organiques.
  • Richard Sachs a des vélos très classiques mais, qui font de l'effet à tout le monde. Mme Sachs croyait que nous étions des Tchécoslovaques! Nous avons bien ri avec elle!
  • English cycles a gagné un prix avec un vélo de contre la montre  superbe.Il est simple et ingénieux. Son vélo de route pliable est tout simplement génial, le système est très simple et presque pas apparent.
  • Hampsten avait le vélo original d'Andy Hampsten du Giro 88!!!
  • Peacock Groove avait une fois de plus des vélos éclatés. Et Eric Noren m'a bien dit de ne jamais laisser quiconque me dire quoi faire avec mes propres vélos. Sages paroles.
  • Rody de Groovy Cycles avait les Zombies comme ligne directrice. Très actuel!
  • Nous avons eu une conversation gastronomique avec Craig Gaulzetti portant sur de la poutine au homard et du beurre frit. Un chic type!
  • Paragon Machine Works avait un vélo de montagne avec une transmission Pinion 18
  • John Caletti avait un fond de kiosque du tonnerre! Il nous a même fait l'entrainement de Steve Zissou! John est probablement le fan numéro 1 de Zissou.
  • Beaucoup de personnes au NAHBS sont déjà venus au Québec ou connaissent des gens qui y restent. J'ai bien apprécié entendre les gens parler en bien de chez nous.
  • Le hamburger au grass fed beef n'était pas si mal que ça.
  • Vous pouvez voir le reste de mes images en suivant ce lien : NAHBS
Hors tout, une expérience très enrichissante et je crois que j'ai atteint un niveau d'habileté et de connaissance  qui me permet d'être très fier de ce que je fais.

La journée de samedi fut passé à Loveland ski area. Ce n'est pas la montagne la plus commerciale, mais certainement la plus grosse à proximité de Denver. Malgré le peu de neige au sol, les conditions étaient très belles et la configuration du domaine skiable fait qu'on est libre de choisir nos lignes lorsqu'on est au sommet. Ça donne un effet de liberté qu'on ne retrouve pas dans nos centre de ski du Québec. L'altitude de 13 100 pieds ua sommet nous a fait chercher notre air un tantinet.





On se mêlait habillement à la faune locale avec notre F150.

Le samedi soir, nous sommes allés nous imbiber de la culture cycliste de Denver au Denver Bike Café. Les employés étaient très gentils et nous avons dégustés des boissons houblonnées locales.






La gérante nous a même envoyé chez Jonesy's, un gastro-bistro typique de la place. La nourriture était excellente.

Le dimanche était jour de tempête à Denver et nous on allait à Copper mountain.







Et voilà, c'était le résumé de notre voyage à Denver.

Enregistrer un commentaire