lundi 30 juillet 2012

Roues de la mort / Death wheels

English version below.

Ce matin, à mon premier jour de travail après une semaine de vacance très appréciée à North Hampton, il m'est arrivé une mésaventure.Notez que tout est vrai et à peine romancé.

Je roulais en vélo tout bonnement en me dirigeant vers Qualtech à une vitesse de croisière appréciable sur la piste cyclable qui longe le boulevard Ste-Anne quand tout à coup, un écureuil sournois a surgi des buissons à la hauteur du boulevard d'Estimaville et sans raisons encore très définies, s'est jeté sur moi en poussant un grognement digne d'un Berserk Norvégien. Heureusement que j'ai les réflexes d'un Bruce Lee en overdose de café et j'ai habilement feinté le fauve.

Ce qui est malheureux dans tout ça c'est que voyant sa chance de se nourrir de ma chaire perdue, il s'est jeté sous les roues de mon fidèle destrier alors que je terminais ma manœuvre par un léger virage à gauche et à tragiquement terminé son œuvre de terreur sur terre. J'ai réussi à éviter le pire malgré une légère perte d'adhérence.

Mais ce n'est pas tout! Nooooooooooooooooooon! 500 mètres plus loin, à peine remis de mes émotions, que l'esprit noir de la première bête s'est matérialisé devant moi dans une ultime tentative de m'arracher mon dernier souffle. C'est alors que du plus profond de mes tripes est sorti un cri de guerre des plus violent. L'affreux s'est ravisé au dernier moment et s'en est allé rejoindre ses pairs dans les ténèbres éternels.


This morning, my first day at work after a week's holiday in North Hampton, a strange story happended to me on my commute to work. Note that everything is true and barely fictionalized.

I rode my bike going towards Qualtech at a significant fast cruising speed on the bike path along the Boulevard St. Anne when suddenly, a sneaky squirrel emerged from the bushes at the height of the Boulevard d'Estimauville and without very definded reasons, jumped at me and uttered a growl worthy of a Norwegian Berserk. Fortunately I have the reflexes of  a cafeine ovedosed Bruce Lee and I avoided his attack.

The unfortunate thing in all of this, is that seeing his chance to feed with my flesh lost, he threw himself under the wheels of my trusty steed while I was finishing my maneuver of a slight left turn and he ended tragically his life of terror on earth. I managed to avoid the worst despite a slight loss of adhesion.

But that's not all! Nooooooooooooooooooo! 500 meters later, barely recovereing from my emotionsthe dark spirit of the first beast materialized before me in a final attempt to take away my last breath. That's when from the depths of my guts came out the most violent war scream. The ugly thing changed his mind at the last moment and walked away to join his peers in the eternal darkness.
Enregistrer un commentaire